Post Format

No milk today?

Leave a Reply

Les produits laitiers, des sensations pures… et dures. Depuis le plus jeune âge, du sein de notre mère au Dino Petits Gervais qui nous rabâche ô combien il est important d’avoir des “os costauds” et de “bien grandir”, il nous est inculqué qu’il est indispensable de consommer du lait et ses dérivés. Malheureusement pour les intestins ultrasensibles, les délices lactés sont particulièrement indigestes. Plusieurs options sont envisageables pour éviter les carences nutritionnelles. Crohnique d’une jeune femme de 24 ans qui n’a jamais digéré le lait de vache et qui ne s’est jamais brisé un seul os !

Les produits laitiers contiennent presque tous du lactose qui, comme le gluten, est difficile à assimiler pour l’intestin grêle. Les deux intolérances sont d’ailleurs souvent liées. Si ce n’est pas mon cas, il n’en demeure pas moins qu’avec Crohn, mon dégoût historique s’est muté en un rejet quasi-vital du lait, pour des raisons digestives évidentes. Mazal tov, plus besoin de justifier pourquoi j’ai toujours préféré mon bol de céréales sec et croustillant plutôt que de devoir péniblement mâcher des pétales imbibés et tout mous, eurk eurk eurk.En grand verre au goûter ou en nuage dans mon thé, qu’importe la quantité : le lait à l’état liquide, je n’ai jamais aimé !

Et pourtant… En digne franchouillarde, je me damnerais pour un bon frometon. Ce n’est pas ma grand-mère Yanette qui vous dira le contraire, puisqu’à chacune de mes venues elle prévoit un petit chèvre cendré, entre autres merveilles fromagères. Miam. Il y a donc des formes de produits laitiers plus digestes que d’autres, c’est un fait, quand bien même ceux-ci contiennent l’enzyme redoutée [le lactose, NDLR].

Et pourtant… Pas d’Activia, de yaourts la Laitière et autres Danettes dans mon frigo. Là, ça devient compliqué, je vous l’accorde. Question de fermentation peut-être ? Indeed. Mais surtout question de  “Meuuuuh” ou de “Bêêêêêê” (“fidèèèèèle troupeau”). Exit donc le lait de vache, à moi les laits de brebis et de chèvre qui se révèlent être… un régal, avec une mention spéciale à ma dernière découverte gourmande : le riz au lait de brebis. YUMMY! Et un nouveau moyen d’éviter des carences en vitamine D et en calcium, deux éléments indispensables au capital osseux comme l’explique efficacement le Dino Petits Gervais.

J’évoquerai ici aussi les doux laits végétaux de soja, d’amande (recommandé pour les chocolats chauds !) et de riz, qui sont disponibles dans des déclinaisons renforcées en calcium, histoire qu’on ne manque de rien. Testé et approuvé : aucun de mes os n’a jamais cédé ! Pourtant, si j’avais un organisme résistant, ça se saurait. Ou pas d’ailleurs, car je n’aurais pas forcément dédié un blog à ma santé et mes moyens pour l’amadouer, et de fait vous ne seriez pas en train de me lire !

Advertisements

Leave a Reply

Required fields are marked *.

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s